Improvisons autour de l'Agilité

de l'agilité, de la gestion de projets et de l'improvisation!

Mon ScrumDay : 11 Avril 2013

Poster un commentaire

ImageJeudi 11 Avril aux aurores, je vais prendre la direction de la capitale pour rejoindre une conférence que j’attends depuis un moment: LE SCRUMDAY organisé par French Scrum User Group.

Voila une idée du programme que j’ai envisagé, il sera bien entendu adapté sur place. J’espère pouvoir faire un retour rapidement.

11h-11h45 –  Introduction au leadership tribal avec Florent Lothon (@lagiliste) – Salle Concorde:

Motiver une ou plusieurs équipes a toujours été un challenge pour un manager ou leader. Un challenge d’autant plus grand avec les nouvelles générations qui exigent – à juste titre – davantage du sens. Plus question d’exécuter une tâche – en particulier répétitive – sans savoir pourquoi. Plus question d’avoir le sentiment de n’être que l’engrenage d’une « machine », sans latitude pour exprimer sa créativité.

Dans cette session, nous ne traitons pas de management au sens strict (gérer un budget, un planning, un client, des « ressources humaines », etc) mais de leadership.

11h55-12h30 : Boostez Scrum avec LeanStartup avec Olivier Lafontan (@OlivierLafontan) – Salle Longchamp:

Dans le cadre de leur initiative de migration vers Scrum, la plupart des entreprises se focalisent uniquement sur la mise en place de l’organisation et des pratiques d’équipes: la distribution et l’attribution des nouveaux rôles, la création du Product backlog et son management, l’organisation et la facilitation des différentes cérémonies (Release Planning, Sprint Planning, Daily Stand Up, Sprint review, Sprint Retrospective). Ces entreprises portent également en général beaucoup d’attention aux graphiques de Burn Down (niveau Release et Sprint).

Cette approche permet de mettre en marche la machine Scrum du point de vue exécution et cela est très bien. Néanmoins, il reste une notion sur laquelle les expériences et les opinions varient: comment s’assurer que cette mécanique s’applique de manière systémique et systématique à la plus forte valeur ajoutée pour l’entreprise, à tout instant?

Cette session à pour but de démontrer qu’une approche Lean Startup appliquée à la gestion du portfolio d’une entreprise et couplée à des équipes fonctionnant en mode Agile permet d’obtenir ce résultat, car l’hyper productivité d’une équipe ne dépend pas seulement de sa capacité à faire du « meilleur travail », mais également de la valeur de ce qu’elle produit.

12h30-13h30 : Petits Outils de facilitation à l’usage des honnêtes gens avec Jean Claude Grosjean (@jcQualitystreet) – Salle Picpus:

FACILITER, cela consiste à aider un groupe, une ou des personnes, à apprendre, explorer, trouver des solutions, atteindre un consensus… Souvent négligée, la facilitation est pourtant une vraie discipline, désormais au cœur de nos activités en Entreprise. C’est dans un mode Show & Tell et sous forme de pattern (Problème, contexte, solution) que je vous invite à découvrir ces petits outils & techniques de facilitation si simples mais terriblement efficaces au quotidien. Vos retours d’expérience sur les techniques présentées seront encouragées. Vous connaissez tous le ROTI ou le Vote à 5 doigts, vous en découvrirez d’autres. Quelques tableaux ont été ajoutés par rapport aux sessions précédentes.

ou car il y a peu de places (15p)

12h45-13h30 : Agile unlimited avec Alex Boutin (@agilex) – Salle Concorde :

L’agilité est issue du monde du logiciel, c’est une certitude !

Est-ce pour autant une limitation, sous entendu que cela ne marcherait pas en dehors du logiciel … je ne le crois pas et je suis même certain du contraire.
Plusieurs techniques couramment utilisée dans les projets logiciels peuvent être réutilisées dans d’autres contextes avec des résultats particulièrement probants.
Cette session, à mi chemin entre retour d’expérience et conférence, vous permettra de comprendre les pratiques agiles utilisables avec efficacité et sans limitation.
Mais les techniques ne font pas tout, qu’en est-il de la culture de votre entreprise, est-elle «  »Agile Compatible » » ?

14h-14h15 : Naissance et mutation d’un kanban (Vidal) avec Agnès Fouquet (@DPFacybConseil):

L’agilité nous offre des outils de travail pour gérer efficacement les projets en entreprise. Mais en ce qui concerne les autres contextes IT (production, opération, …), de quoi disposons nous ? Ces outils sont ils directement utilisables ? Dans cette session, vous vivrez en accéléré un processus d’adaptation d’un kanban au sein d’une unité de production avec des implications assez inattendues.

14h30- 16h30: The storytelling battle avec Oana Juncu (@ojuncu) et Pablo Pernot (@pablopernot)  – Salle Tuilerie

Einstein a dit “Si tu ne peux pas expliquer simplement, ça veut dire que tu n’a pas compris”. J’aime revisiter cette citation pour lui donner une forme plus spécifique : “Si tu ne peux pas raconter aux enfants , ça veut dire que tu n’a pas compris”.

Notre cerveau réagit d’une manière plus efficace aux histoires qu’au déroulement des faits factuels. Ajouter de l’interactivité à une présentation ou expliquer des notions via des ateliers aide à faire comprendre , mais cela ne suffit pas. Nous aimons être les personnages d’une histoire, non pas les marionnettes, ce qui est souvent, ( pour la bonne cause) le cas dans les activités type atelier/jeu : Le facilitateur connaît l’histoire, les participants la découvrent en jouant.

Cette session sous format atelier propose de faire découvrir la puissance de la “représentation narrative” pour faire passer simplement et avec puissance les messages qui vous tiennent au coeur.

Après avoir construit et raconté plusieurs histoires sur des sujet liés à l’Agilité aux participants d’évaluer quelle sera la plus belle histoire ?

Déroulement :

Choisir un sujet Agile à présenter ( ex : TDD, Kanban, Integration Continue, Agile, Product Owner, Extreme Programming…? )

1ere Itération :

Former des groupes de max 8 personnes et les laisser faire leur présentation ( 15 min)
Par groupe présenter le sujet aux autres participants : un narrateur volontaire par groupe ( 5 min / sujet) : max 5 groupes . Idéalement dans cette phase j’aimerai avoir dans l’auditoire quelqu’un qui ne connaît rien au sujet.
Feed-back : 10 min.

2ème itération:

1. Présenter de techniques de narration (quelques techniques seront choisis lesquelles encore mettre en avance), par exemple pour raconter un sujet comme une histoire il faut : avoir des personnages qui on un problème qui mérite d’être résolu et le sujet de l’histoire les aidera la le résoudre ( 5 min)

2. Par groupe ( même groupes que pour l’itération 1 ) créer la narration (15-20 min) avec des techniques propres à la narration (storytelling) ( il faudra choisir les personnages, quel est leur problème, la motivation initiale pour agir, le chemin qui aide à le résoudre en racontant l’histoire qui est le coeur du sujet » ».
3. Par groupe présenter l’histoire : même configuration que pour la 1ère avec, de préférence, un ou plusieurs invités «  »novices » » au sujet ( max 5 min par groupe)

Feed-back : rétro : 10 min

Conclusions : 5 min.

17h15-17h45:Keynote de Dominique Dupagne « Agilité, Médecine et Société » – Amphithéâtre Descartes

Les méthodes Agiles sont nées d’une réflexion face à l’échec des méthodes traditionnelles de gestion de projet. Ce qui me frappe en tant que médecin, c’est de constater que le fonctionnement du vivant est très proche de l’Agilité. Le vivant cherche par tous les moyens à fixer le moins possible d’options, notamment lors de la naissance et de la croissance d’un organisme. Une des plus grandes surprises née du décodage de l’ADN humain à été le faible nombre d’informations qu’il contenait. C’est une boîte à outils qui ne contient en aucun cas le plan détaillé permettant de construire un corps humain. Le vivant qui est parvenu jusqu’à nous veille à garder le plus possible d’options ouvertes face à un client qui est tout simplement un milieu changeant et potentiellement hostile. Si le vivant a connu des systèmes organisés et minutieusement planifiés, ces derniers n’ont pas survécus à l’évolution darwinienne, à l’exception bien sûr de notre civilisation actuelle.Après quelques exemples précis d’agilité biologique, je parlerai des problématiques liés à l’organisation hiérarchique des groupes humains, alors que les valeurs de l’Agilité ne sont pas fondées sur des relations de pouvoir ou de valeur différentielles entre les acteurs. C’est sans doute la raison pour laquelle l’Agilité peine à essaimer au delà du développement : elle remet profondément en cause notre fonctionnement social. Même structurée par Scrum, l’Agilité reste très déstabilisante pour les organisations hiérarchisées avides de planification et de contrôle.
Et voilà… je pense qu’à la fin de cette belle et dense journée, j’aurais appris beaucoup et aurais encore plus de question!! N’est-ce pas le but?
« C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà pas mal! »
S.
Albert-Einstein-Success-Value

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s