Improvisons autour de l'Agilité

de l'agilité, de la gestion de projets et de l'improvisation!

L’atelier d’improvisation du mercredi 20 Mars 2013

Poster un commentaire

Nous nous sommes retrouvés à Chartres de Bretagne ce mercredi pour l’Atelier d’Improvisation de la Tique. Le coach du soir était Erwann C.

Voilà les différents exercices et les improvisations que nous avons faits.

Yvan Ponton, arbitre de la LNIPhoto: Martin Chamberland, La Presse

Yvan Ponton, arbitre de la LNI
Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • Les exercices

Occupation de l’espace avec répulsion, filature et jeu de confiance

A chaque entrainement, un des premiers exercices consiste en une occupation de l’espace. La chose semble simple, sauf que la plupart du temps les gens tournent en rond. En improvisation, une bonne occupation d’espace est une bonne clé pour réussir son improvisation. L’idée est donc d’occuper l’espace en prenant les espaces libérés par les autres. Je travaille donc mon interaction avec les autres, j’observe et je m’adapte.

Pour agrémenter l’exercice, le coach ce soir a ajouté trois contraintes.

La première est une notion de répulsion. L’idée est d’identifier un participant qui aura (le temps de l’exercice) un effet répulsif.  Dans notre occupation de l’espace, l’observation est donc stimulée par ce nouveau paramètre car nos trajectoires doivent changer dès que l’on rencontre le fameux personnage… Apparaissent alors des mouvements cocasses surtout quand deux participants se sont mutuellement identifiés.

La seconde est une notion de filature. Cette fois-ci, il faut identifier une personne que l’on va suivre le plus discrètement possible (garder la personne dans son champ visuel) sans se faire repérer tout en occupant bien sur l’espace. A la fin de l’exercice, tous les participants essaient d’identifier (si possible) leur(s) poursuivant(s). Je vous laisse imaginer ce qu’il se passe quand deux personnes se sont mutuellement identifiées.

La troisième est une notion de confiance. Dans l’espace, une personne va décider de faire confiance à l’équipe. Elle va donc lever son bras et une seconde plus tard lentement tomber en arrière. L’équipe voit la personne lever son bras, va donc se regrouper le plus vite possible derrière la personne pour la soutenir… ou la rattraper.

Rubgyrama.fr

Rubgyrama.fr

Personnellement, j’aime ces exercices d’occupation d’espace car ils stimulent l’attention, créent de la bonne humeur et de la cohésion. Il n’y a pas de communication orale et c’est le corps qui parle… c’est vraiment sympa!

L’énergie à conserver

Cet exercice se fait en cercle. Un participant commence une improvisation (le thème n’est pas  forcément imposé). Cette improvisation a une certaine énergie. L’objectif de l’exercice revient pour les autres participants à couper la parole à la personne qui parle pour continuer l’improvisation avec  la même énergie.

Couper n’a pas de sens négatif. L’objectif est aussi d’aider le camarade qui généralement s’essouffle.

Garder l’énergie est quelque chose de très important en improvisation. Elle créé du rythme et de la cohérence.

Cercle construction - Ian Parizot

Cercle construction – Ian Parizot

Le Bras lancé (ou … NDR il porte un autre nom)

L’ensemble de l’équipe se met en cercle.  L’objectif de cet exercice est de travailler l’association d’idée. Chaque participant devra donner un mot en association avec le mot proposé par son camarade de droite. Pour créer du rythme, tous les participants lèvent et descendent un bras au même rythme. Le mot se dit quand le bras est levé. Si un mot ne sort pas (ça arrive et c’est normal), le suivant dans le cercle continue au prochain « bras levé ».

L’intérêt de cet exercice est lié au fait qu’improviser revient à ne pas faire de plan. On prend la première idée qui vient et on l’exprime. Dans l’exercice, on constate parfois que des mots sont lancés et ne sont pas connectés au mot précédent mais à ceux d’avant. Dans une improvisation, si on construit le plan de l’action dans sa tête, on va perdre des informations qui vont être données par les autres et on augmente le risque d’incohérence.

  • Les improvisations

Improvisation avec actions imposées par le coach

Deux personnes sur scène assis. Sujet divers et variés avec les personnes communicantes (discussion dans un bar, un frère et une sœur qui parlent d’un autre frère, des collègues de travail…).

Le coach donne des consignes pendant l’improvisation aux deux personnages (gratter la cuisse, répéter toujours le même début de phrase, se toucher les cheveux, appeler les gens par leurs prénoms).

A la fin de l’improvisation, le coach demande quelle personnalité avait les deux acteurs.

On constate que la gestuelle et les tiques variés permettent de caractériser les personnages. En tant que spectateur, les improvisations ont été très bien réussies.

Un lieu, un personnage

2 personnes sur scène et 2 pompiers ( personnes pouvant intervenir si l’improvisation stagne pour créer de la dynamique). Le coach donne en secret à un des acteurs un lieu et à l’autre un personnage.

Quand les acteurs se lancent, ils ne savent rien. Sans « Bonjour » qui doivent être supprimés en improvisation (Les personnes se connaissent toujours), les acteurs doivent arriver à se faire comprendre leurs informations.

Très bon exercice d’écoute et qui permet d’apprendre à laisser le « lead » à l’autre. La principale difficulté se trouve dans le fait de faire avancer l’improvisation. Bien entendu, le coach trouve des lieux qui ne sont absolument pas facile pour les personnages (une hôtesse de l’air dans une cage à lion, un top model Allemand dans une école, un clown dans un musée… )

Voilà c’est tout pour aujourd’hui… et « c’est déjà pas mal »! Merci à toutes et à tous pour ce superbe atelier!

S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s